vendredi 21 avril 2017

Et dire que vous vous déchirez pour ça (...)

Pour une première fois, je ne me passionne pas du tout pour cette campagne des présidentielles. Ne me demandez pas pourquoi, les raisons seraient trop nombreuses et diverses à énumérer ici.
L'avantage de ne pas être partisan, procure une certaine distance pour observer, du bout de ma lorgnette, les comportements des uns et des autres.
S'il y a bien une chose qui m'afflige, c'est de constater qu'un bon nombre de mes ami(e)s, s'invectivent, s'insultent, voir, se haïssent sur les réseaux sociaux et au travers de leurs blogs respectifs.
Dans ces aveuglements militants, il faudra bien se rendre compte au lendemain du second tour, que le nouveau Président, fera ce qu'il pourra avec les moyens qu'il aura (ou pas). Comme chacun le sait aujourd'hui, les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent, alors, les ami(e)s, ne soyons pas (plus) naïfs !
Cette campagne est déjà si terne, sans véritables débats de société, sans prospectives, qu'il est inutile je trouve, de rajouter de la haine à ce climat délétère ambiant. 
Enfin, j'espère sincèrement que vos rancœurs de campagne s'apaisent rapidement, afin de retrouver de la sérénité et que l'amitié reprenne sa place.
Sur ce, beau printemps à vous !

dimanche 13 novembre 2016

La Protea eximia "Sylvia" plutôt que tout le reste...

Pour emprunter une expression de mon ami Lolobobo : "ami lecteur", tu en connais beaucoup, toi, des plantes fleurissent en novembre ?

Evidemment que non ! 

Moi non plus, jusqu'à ce que je fasse l'acquisition, au printemps de dernier d'une Protea eximia "Sylvia"; Depuis septembre la fleur s'épanouit au fil du temps et dans quelques jours, je le suppose, je vais avoir la chance de découvrir cette majestueuse qui ne craint pas  le frimas de ce début d'automne.  Normal, cette plante va chercher ses origines dans les Montagnes Noires d'Afrique du Sud. 
Alors, ami lecteur (expression loloboesque), tu seras informé dès que la généreuse ouvrira ses pétales. C'est quand plus réjouissant que tout le tintamarre, (dans tintamarre, il y a marre..), politico, médiatico, journalistique, qui nous casse les noix à longueur de journée. Tu remarqueras, ami lecteur, que j'ai supprimé tous les billets de ce type. Le come-back aura été de courte durée, je le conçois.